Comment évaluer sa consommation d’Internet ?
Articlé publié le 14 mars 2019

Comment évaluer sa consommation d’Internet ?

 

Forfait Série Spéciale

Forfait Série Spéciale

Au fil des années, le smartphone a pris une place prépondérante dans nos vies puisque nous sommes désormais 75% à en être équipés* en France. Nos usages ont évolué en conséquence : on l’utilise quotidiennement pour naviguer sur Internet, consulter nos e-mails, télécharger des applications, regarder des vidéos… En 2018, 64% des détenteurs d’un téléphone mobile utilisaient les réseaux 4G (vs seulement 42% en 2016). Cela s’est nécessairement traduit par une évolution des forfaits mobiles qui sont de plus en plus nombreux à inclure 50 Go, 100 Go ou même l’Internet illimité. Mais est-ce vraiment nécessaire de payer un forfait mobile avec autant de data alors qu’en moyenne, les Français utilisant la 4G consomment 6,8 Go d’Internet par mois** ? Mieux vaut commencer par évaluer votre consommation d’Internet mobile, cela vous permettra de choisir un forfait mobile adapté à vos besoins et au meilleur prix.

Consommation d’Internet : Ko, Mo, Go, à quoi ça correspond ?

À chaque fois que vous faites une recherche sur le Web, que vous consultez vos e-mails ou les réseaux sociaux ou que vous utilisez le GPS de votre smartphone, ce dernier se connecte à Internet et cela consomme des données qui sont décomptées de votre forfait mobile (à moins d’utiliser un réseau Wi-Fi).

Les données échangées sont comptabilisées en Ko (Kilooctets), Mo (Megaoctets) ou Go (Gigaoctets). Ce sont ces unités qui vont permettre de mesurer votre consommation d’Internet mobile ou consommation data.

Bon à savoir :

1 Mo = 1 024 Ko

1 Go = 1 024 Mo

Evaluer vos besoins en Internet mobile

Le volume d’Internet dont vous avez besoin dans votre forfait dépend de ce que vous faites avec votre smartphone. Pour vous donner un exemple, télécharger une application consomme environ 20 Mo de data tandis que regarder une heure de vidéo en streaming consomme 450 Mo. Votre consommation data variera donc de manière importante en fonction de votre utilisation.

Voici quelques points de repère pour vous permettre d’évaluer le volume d’Internet mobile nécessaire dans votre forfait en fonction de vos usages :

Vous l’aurez compris, les forfaits mobiles avec quelques centaines de Mégaoctets s’adressent principalement aux utilisateurs occasionnels d’Internet sur leur smartphone. Ils sont parfaits pour surfer de temps en temps sur le web, envoyer des e-mails et télécharger quelques applications, mais ils ne seront pas suffisants pour une utilisation quotidienne ou des usages plus gourmands en data.

Si vous souhaitez regarder des vidéos ou écouter de la musique en streaming sur votre mobile, mieux vaut opter pour un forfait avec au moins 1 Go d’Internet. Et pour le faire tous les jours, dans le bus en allant travailler par exemple, un forfait incluant au moins 15 Go de data serait l’idéal.

Quant aux forfaits avec 50 Go et plus, ils s’adressent aux personnes ultra-connectées.

Si ce n’est pas votre cas, préférez un forfait avec moins d’Internet, qui vous coûtera moins cher. Vous pouvez aussi choisir un forfait ajustable, qui s’adaptera chaque mois à votre consommation data. Prixtel en propose deux : le forfait Le complet, qui inclut de 5 à 50 Go d’Internet, et le forfait illimité Série Spéciale, qui intègre de 10 à 100 Go de data.

Voici des estimations de consommation qui vous aideront à faire vos propres calculs en fonction de vos usages :

– Un e-mail sans pièce jointe = 10 Ko

– Un e-mail avec pièce jointe = 500 Ko

– Une photo partagée sur les réseaux sociaux = 1 Mo

– Une heure de messagerie instantanée = 2 Mo

– Une heure de surf = 12 Mo

– Une application téléchargée = 20 Mo

– Une heure de musique en streaming = 45 Mo

– Une heure de vidéo en streaming (SD) = 450 Mo

– Une heure de vidéo en streaming (HD) = 900 Mo

Bien gérer votre consommation d’Internet sur votre mobile

Lorsque vous dépassez le volume de données Internet compris dans votre forfait mobile, votre opérateur peut brider le débit de vos connexions. En d’autres termes, vous pourrez toujours surfer sur Internet mais la vitesse d’affichage des pages, de téléchargement et de vos actions sera ralentie.

Attention, votre opérateur peut également bloquer votre accès à Internet au-delà du volume inclus dans votre forfait, ou bien facturer vos connexions en hors-forfait. Il est donc conseillé de bien gérer votre consommation d’Internet mobile afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Pour réduire votre consommation data, vérifiez la configuration de votre smartphone. Il se peut que certaines applications se connectent automatiquement à Internet sans que vous le sachiez. C’est le cas par exemple des réseaux sociaux ou des messageries qui vous envoient des alertes lorsque vous recevez un nouveau message.

De même, certains jeux sur mobile vous proposent de comparer votre score à ceux d’autres joueurs ou de publier vos exploits une fois vos missions terminées. Ces différentes actions nécessitent forcément une connexion à Internet, tout comme l’affichage de publicités (même si le jeu est téléchargé sur votre smartphone).

Et mieux vaut configurer votre smartphone pour que les mises à jour du système d’exploitation de votre smartphone ou de vos applications ne se fassent qu’en Wi-Fi car elles peuvent se révéler très gourmandes en data.

Pour économiser les données de votre forfait mobile, il est aussi conseillé d’utiliser les réseaux Wi-Fi aussi souvent que possible. De plus en plus de lieux publics mettent à votre disposition une connexion Internet gratuite via des Hotspots WiFi. Profitez-en pour faire vos mises à jour ou télécharger des applications, cela ne vous consommera pas de données mobiles.

Enfin, pour bien gérer votre consommation d’Internet sur votre smartphone, n’hésitez pas à consulter régulièrement le Suivi Conso mis à disposition par votre opérateur. Celui-ci vous permettra de toujours savoir où vous en êtes dans votre consommation de data et surtout de ne pas avoir de frais supplémentaires.

* Baromètre du numérique 2018 réalisé par le Credoc pour l’Arcep, le Conseil général de l’économie (CGE) et l’Agence du Numérique

** Observatoire des marchés des communications électroniques en France 3ème trimestre 2018 réalisé par l’ARCEP (10 janvier 2019)

Partagez cet article :