1juin

Le Figaro : Internet mobile – ne dépassez pas les limites !

Logo Le Figaro.fr 

Article de Didier Sanz publié le 21/05/2012 

 

« INFOGRAPHIE – Les forfaits 3G permettent de télécharger un certain volume de données chaque mois. Au-delà, le débit ou le tarif changent. Nos conseils pour une utilisation optimale. 

C’est une véritable aubaine, cette nouvelle vague de forfaits illimités à petits prix, pour les amateurs d’Internet mobile. Tout le Web dans la poche, les mails qui restent accessibles au café et les vidéos en ligne qu’on regarde pendant un trajet en bus. D’ailleurs, le phénomène ne cesse de s’amplifier. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a calculé que le volume de données consommées sur les mobiles avait augmenté de 78,7% en un an. 

Seulement voilà, ces forfaits limitent la quantité de données qui peuvent être téléchargées : 20 ou 100 Mo par mois pour les formules les moins chères, de 200 à 750 Mo pour les autres, et jusqu’à 3 Go pour les plus généreuses. Chaque page Web consultée, chaque message envoyé ou reçu et chaque application téléchargée représentent un certain nombre de mégaoctets, qui sont décomptés du forfait.

Trois scénarios possibles

 

Au-delà du volume fixé par l’opérateur, soit le débit est diminué, soit le transfert de données est facturé à l’unité, soit… la connexion à Internet est bloquée. 

Dans le premier cas, vous pouvez continuer de surfer sans payer de supplément, mais à vitesse réduite. Quelle vitesse? Mystère. Seuls Sosh et Coriolis citent un débit dans leurs conditions d’utilisation: 128 kbps. Soit dix fois moins qu’en 3G +. 

Dans le second cas, le mégaoctet téléchargé est facturé 10 centimes chez Universal Mobile et 15 centimes chez Prixtel. Hors forfait, vous pourrez donc recevoir une cinquantaine de mails avant de payer ce supplément, mais regarder un clip vidéo sur YouTube vous coûtera autour de 4 €. Enfin, chez Red et Orange, l’accès à Internet est tout simplement désactivé si vous dépassez le volume autorisé. La seule solution pour retrouver votre connexion consiste à acheter une recharge (3€ pour 100 Mo chez Orange et 5€ pour 250 Mo chez Red).

 Comment calculer ?

Il est très difficile de savoir exactement quel volume de données sera consommé en un mois. Il faut procéder par estimations.Sur le site de Sosh, un outil interactif mesure la consommation mensuelle en fonction d’usages «moyens théoriques» : surf, e-mails, téléchargement d’applications et de musique, etc. Il suffit de déplacer les curseurs pour obtenir le total.De son côté, SFR publie sur son site Web un petit guide qui permet de se faire une idée plus ou moins précise de ce que représentent les usages habituels. Par exemple, une heure de surf ou d’utilisation d’applications représenterait environ 15 Mo. Une photo envoyée ou reçue est évaluée à 1 Mo. Une heure de télévision ou de musique en streaming correspondrait à environ 100 Mo. «Exemples donnés à titre indicatif, les valeurs peuvent varier selon le poids des fichiers», signale une mention sur la page. Infographie Internet Mobile

 Bref, il appartient au client de se débrouiller pour choisir le forfait le mieux adapté… En gros, les plus petits volumes (20 ou 100 Mo) conviennent à ceux qui ont juste besoin de relever leurs mails et de consulter quelques sites occasionnellement. Comptez entre 5 et 10 messages (sans pièce jointe) et une dizaine de minutes de surf par jour. Entre 500 et 750 Mo, on peut commencer à regarder quelques vidéos et télécharger des applis. La quantité de messages est plus confortable (une vingtaine par jour avec pièce jointe) et la durée de surf plus importante (de 30 à 40 minutes par jour). À partir de 1 Go, l’Internet mobile commence à tenir ses promesses : une cinquantaine de mails par jour, une heure de surf quotidienne, environ 10 minutes de télévision ou de vidéo par jour et la possibilité de télécharger plusieurs applications dans le mois. 

Transferts invisibles

Une fois ce choix effectué, mieux vaut contrôler régulièrement sa consommation Internet mobile. Pour cela, le plus souvent, il faut appeler le service Info Conso de l’opérateur ou envoyer un SMS à ce service. Dans d’autres cas, on trouve l’information en fouillant dans son espace client personnel sur le site Web de l’opérateur. Certains d’entre eux proposent aussi de télécharger une application qui donne le détail des consommations. 

Dans tous les cas, attention aux transferts de données invisibles. C’est notamment le cas avec les applications qui téléchargent des publicités. Pire encore si les bannières se mettent à jour régulièrement. Comptez entre 20 et 100 Ko par minute. Gare aussi aux activités clandestines de certains jeux qui se connectent à un serveur pour vous proposer des partenaires, comparer les scores ou vous transmettre des informations de toutes sortes. Là encore, ce sont des dizaines d’octets que votre opérateur décomptera de votre forfait

Enfin, vérifiez les options de votre smartphone pour qu’il ne procède pas inconsidérément à des mises à jour. Sur un iPhone, par exemple, le téléchargement de la nouvelle version du système iOS pèse plus de 800 Mo… soit pratiquement la totalité d’un forfait de 1 Go. 

Mieux vaut passer en Wi-Fi dès que possible. Une fois connecté sans fil à votre box ADSL ou sur un hot spot public, la consommation de données n’est plus prise en compte par l’opérateur. Attendez donc d’être de retour à la maison pour télécharger des applications, mettre à jour le système ou récupérer des messages avec de grosses pièces jointes. »

Sanctions Internet Mobile

 

Source : Le Figaro.fr

COMMENTAIRES

Par Smartphone : les meilleures applications mobiles pour vos vacances | Découvrir PRIXTEL Opérateur de Téléphonie fixe et Mobile low cost le moins cher,le 08/07/2014

[...] dans le cas où vous avez besoin d’Internet sur votre téléphone portable, l’application mobile Wi-Fi Finder vous permet de trouver les [...]

VOTRE COMMENTAIRE

*champs obligatoires