25sept

20 Minutes : David Charles (Prixtel) « Pourquoi continuer à payer des forfaits plus élevés incluant le paiement du téléphone ? »

David Charles

Interview de David CHARLES, Président de Prixtel, accordée le 24/09/2012 à 20Minutes

 

Free Mobile a changé les choses. Le PDG de Prixtel répond à « 20 Minutes » afin d’expliquer sa vision du nouveau marché de la téléphonie mobile en France…

Orange, Bouygues et SFR vivent une année 2012 qui fera date dans leur histoire. En situation de monopole et de tarifications fortes sur le marché du mobile français depuis dix ans, les opérateurs historiques ont été bousculés par l’arrivée de Free et ses bas prix. David Charles, le PDG de l’opérateur Prixtel, décrypte la situation pour 20 Minutes

Qu’est-ce que Free a fondamentalement changé?

Qualifié de pavé dans la marre, Free Mobile a bouleversé le marché des télécommunications français et est à ce jour pour nous une réelle opportunité commerciale. En effet, l’opérateur a ouvert les yeux à des milliers de Français sur les marges réalisées par les opérateurs historiques et sur l’existence d’offres à bas prix. 

Quelle place Free va-t-il prendre sur le marché?

Je ne peux me prononcer sur la place qu’occupera Free à court et moyen terme mais sur la tendance générale du marché. En comparaison avec 2011, nous constatons une hausse globale de 42% de personnes non engagées. Depuis l’arrivée de Free Mobile, le marché des télécommunications fait face à une prolifération d’offres sans engagement et tente de l’imposer aux Français. L’illimité représente certes 30% du marché mobile, mais la réalité du besoin du français moyen est tout autre. En référence à notre récente étude IPSOS, il s’avère que 77% des Français consomment entre zéro et trois heures chaque mois. Depuis notre création, nous nous efforçons de répondre au mieux aux besoins des utilisateurs, avec notamment un forfait adaptatif couvrant l’ensemble des besoins du consommateur.

Pourquoi le sans engagement séduit-il?

Les Français ont depuis quinze ans pour habitude de souscrire à des abonnements avec engagement sur douze ou vingt-quatre mois, avec en contrepartie la possibilité de bénéficier de téléphones subventionnés par les opérateurs. Avec l’avancée technologique que nous connaissons aujourd’hui, il n’est plus forcément nécessaire de changer de téléphone mobile tous les six mois. Alors pourquoi continuer à payer des forfaits plus élevés incluant le paiement du téléphone? Les MVNO l’ont compris depuis longtemps et se sont positionnés comme précurseurs sur ce segment en proposant du «SIM only» et sans engagement. Les Français ont en effet aujourd’hui la possibilité de souscrire à des forfaits sans téléphone et donc sans engagement, leur offrant ainsi une plus grande souplesse quant à leur choix de forfait.

Propos recueillis par Bertrand de Volontat
Source : 20Minutes

VOTRE COMMENTAIRE

*champs obligatoires